L’histoire des Aristopattes

Les Aristopattes est né en 2014.
Après quelques temps à travailler dans un centre d’urgence et de spécialités, la fondatrice a remarqué un gros problème :
des dizaines d’animaux y étaient euthanasiés tous les mois.
Des animaux malades ou blessés certes, mais parfaitement soignables.
Des chats et des chiens qui avec un peu de soins, pourraient retrouver une qualité de vie tout à faire normale et vivre encore de longues années.

EUTHANASIES MULTIPLES

Ne pouvant évidemment pas tous les sauver, elle rentrait donc tous les jours en se demandant ce qui était possible de faire pour empêcher les multiples euthanasies qui avaient lieu sur place toutes les semaines.
Les raisons sont bien plus nombreuses que ce que tout le monde pense et ne se limite vraiment pas aux frais engendrés.
Manque de temps pour faire les soins, trop difficile émotivement de voir son animal dans cet état, ne vaut pas la peine de mettre de l’argent sur un animal, etc. Toutes les excuses sont bonnes.

LE CHIEN QUI CHANGEA TOUT

En 2013, un chien de 2 ans fût emmené au centre car il n’arrivait plus à uriner. Diagnostic : une grosse infection au niveau des parties génitales. Traitement : quelques semaines d’antibiotiques.
Son propriétaire décida de l’euthanasier, car il n’était qu’un simple chien de garage.
Il était adorable, avait passé toute sa vie enchaîné et devait maintenant mourir pour une simple infection.
Avec l’aide de la vétérinaire qui se chargeait de lui, il a été possible de convaincre ses propriétaires de l’abandonner et notre fondatrice l’a pris personnellement en charge pour lui éviter la mort. Ce chien ne connaissait rien du tout à la vie et a dû tout apprendre en plus de recevoir les soins nécessaires. Soins qui n’ont pris que deux semaines et une centaine de dollars…
Ce chien a pu être adopté plusieurs mois plus tard par une famille géniale.

C’EST ASSEZ

L’équipe technique (vétérinaires et techniciens) faisant toujours son possible pour trouver une solution pour certains animaux comme le chien précédent, il n’était malgré tout pas toujours possible de les sauver.  Suite à l’euthanasie d’un labrador pour une simple diarrhée, notre fondatrice s’est dit que c’en était assez et qu’avec de l’aide, elle pourrait certainement en sauver plus qu’un une fois de temps, budget oblige.

L’ORGANISME

C’est ainsi qu’après près d’un an de travail, Les Aristopattes a vu le jour. Le plan initial était de sauver uniquement les animaux de ce centre. Il n’a cependant fallu que très peu de temps avant de recevoir des dizaines de messages de plusieurs cliniques et centres à travers le Québec. Des dizaines d’animaux soignables se font euthanasiés chaque semaine. Le public participant activement à chaque sauvetage, l’organisme a ainsi pu devenir plus gros et accepter d’aider des animaux malades ou blessés à travers toute la province.
Ce qui devait être un tout petit organisme sauvant quelques animaux par année s’est finalement transformé en quelque chose de beaucoup plus gros, grâce à un support exceptionnel de gens qui, comme nous, ne pensent pas qu’un animal malade ou blessé mais soignable ne mérite pas la mort, peu importe la raison derrière cette décision.