Un nouveau partenariat pour les Aristopattes

Le début de l’histoire

Le 1er février dernier, l’organisme ChiotsNordiques contacte Les Aristopattes pour prendre en charge un chiot gravement blessé suite à une attaque de chiens errants dans une petite communauté autochtone du nord du Québec.

N’ayant aucune ressource sur place pour le soigner et aucun vétérinaire dans cette région, la seule solution était de le faire venir jusqu’à Montréal ou Québec pour qu’il soit soigné dans un centre d’urgence rapidement puisque ses blessures étaient très sérieuses.

Inaccessible par voie terrestre, le chiot devait être déplacé par avion. Malheureusement, le dernier vol de la journée était déjà parti. Le suivant n’allait qu’au lundi.

Après une publication sur Facebook pour expliquer la situation et demander de l’aide, une grande vague d’entraide a vue le jour.  Avec près de 100 000 personnes touchées par cette publication, des pilotes d’avion, des compagnies aériennes ainsi que des personnes connaissant quelqu’un dans l’une de ces deux catégories ont contactés Les Aristopattes afin de faire voyager le chiot plus vite et d’ainsi lui donner une meilleure chance de survie.

Une solution pour le vol fût ainsi trouvé pour le lendemain matin, 10h.
Un avion irait récupérer le chiot à Schefferville pour le déposer à Sept-Îles.

Après plus de 6h de travail par les membres des deux organismes, tout était en place.
Un  bénévole irait récupérer le chiot à l’aéroport de Sept-Îles pour l’emmener directement à la Clinique Vétérinaire Septilienne, qui l’attendait et s’occuperait de le stabiliser le mieux possible.
Un autre bénévole ferait la route de Sept-Îles à Québec. Une fois à Québec, il aurait pu être hospitalisé dans le centre d’urgence de la région ou bien transféré à Montréal par un 3e bénévole, tout dépendant de son état.

Tout le monde était prêt et en attente de son arrivée.

Samedi matin, le 2 février, ChiotsNordiques a contacté Les Aristopattes afin de leur annoncer que malheureusement, le chiot était décédé dans son sommeil pendant la nuit.
Ses blessures étaient trop graves, il était trop tard.
N’ayant aucun matériel sur place, les policiers et les bénévoles ont fait leur possible, mais en vain.

Une triste réalité…

Les communautés du Grand Nord ont besoin d’aide. Des centaines de chiens errants non-vaccinés, non-stérilisés et non-socialisés parcourent ces endroits. Ils se multiplient, se battent, se transmettent des maladies, s’entretuent. Par manque de ressources, ils sont ainsi laissé à eux-même.  L’organisme ChiotsNordiques fait de son mieux pour venir en aide à ces communautés et à ces chiens. Avec l’aide de Humane Society International Canada, ChiotsNordiques organisent des campagnes de stérilisation et de vaccination massive dans ces endroits afin de diminuer la problématique qui ne cessera de grandir si personne ne fait rien.

Une solution

Depuis peu, un partenariat entre ChiotsNordiques et Les Aristopattes a vu le jour.
Celui-ci viendra en aide aux chiens ayant besoin de soins médicaux. Plusieurs missions auront lieu chaque année.

Vu la centaine de milliers de personnes touchées par un seul chien, ces organismes ne peuvent que se rendre compte que la situation touche le Québec entier, pas seulement les défenseurs des animaux. Le soutien des citoyens est très important au succès de ces missions.