In Éducation

LE VIRUS DE L’IMMUNODÉFICIENCE FÉLINE (FIV)

Par Charlotte Boucher-Beaulieu, TSAc

Qu’est-ce que le virus de l’immunodéficience féline?

Communément appelé le FIV, le virus de l’immunodéficience féline est un virus généralement latent qui infecte les chats domestiques de partout dans le monde. Même si celui-ci s’apparente au VIH/Sida humain, le FIV est moins grave et cause rarement la mort des chats infectés. Ce virus a été identifié dans les années 1980 aux États-Unis, mais il est présent partout dans le monde.

Quels sont les symptômes du FIV?

Le FIV cause rarement de signes cliniques chez le chat puisqu’il est majoritairement latent dans le système. Le FIV cause un affaiblissement du système immunitaire et rend donc l’animal plus susceptible de développer des infections ou retarde la guérison de celles-ci. Il arrive parfois que tout juste après avoir contracté le virus, le chat présente une léthargie, de la fièvre et une enflure des nœuds lymphatiques (ganglions). En tant que propriétaire d’un chat porteur du FIV, les signes à surveiller sont :

  • Pelage terne
  • Fièvre
  • Infections persistantes ou chroniques
  • Gingivite
  • Diarrhée
  • Perte de poids

Dans de très rares cas, le FIV cause des désordres du système nerveux. Il est par contre très important de mentionner que la très grande majorité des cas ne présentent aucun symptôme. Le virus de l’immunodéficience féline n’affecte que très rarement l’espérance de vie de l’animal. Même si les chats porteurs présentent un plus grand risque d’infections, ils n’ont généralement pas besoin d’un plus grand suivi que les chats non-porteurs.

Comment se transmet le FIV?

Le FIV se transmet presque exclusivement par morsure de bataille. La morsure doit être assez profonde pour que la salive du chat infecté soit en contact avec le sang de l’autre chat. Il n’est pas rare qu’un chat errant soit porteur du virus et il est plus souvent commun chez les chats mâles errants non-castrés qui sont plus batailleurs. Le virus ne survit que très peu en dehors du système du chat, le contact entre chat est donc nécessaire pour que celui-ci se transmette. Si une femelle gestante contracte le virus pendant sa gestation, elle peut le transmettre à ses fœtus. Ce virus ne se transmet pas à l’humain, tout comme le VIH humain ne se transmet pas aux chats.

Comment puis-je savoir si mon chat est porteur du FIV?

Le virus est détectable dans le sang. Votre vétérinaire peut donc effectuer un test de dépistage sur place ou en envoyant un échantillon dans un laboratoire. Le test ne prend généralement que très peu de sang et les résultats sont assez rapides. À noter qu’un résultat positif chez un chaton de 6 mois et moins peut être le résultat de la transmission des anticorps de la mère, il est donc possible que ce soit un faux-positif. Il est donc important de refaire le test lorsqu’il sera plus vieux.  À noter qu’un diagnostic positif du FIV n’est pas une raison valable pour euthanasier son chat puisque celui-ci peut très bien avoir une excellente qualité de vie.

Comment puis-je prévenir que mon chat contracte le virus?

La prévention la plus simple et la plus efficace est de garder son chat à l’intérieur afin qu’il ne soit pas en contact avec des chats errants porteurs du virus. Tel que mentionné plus haut, le virus se transmet par morsure profonde et donc un chat porteur du virus peut très bien côtoyer des chats non-porteurs et ne pas le transmettre. Il n’est pas impossible d’avoir un chat positif à la maison en contact avec un chat négatif si la cohabitation se passe bien. La castration des chats mâles réduit aussi le risque de bataille de territoire. Un vaccin a déjà été utilisé par les vétérinaires nord-américains, mais celui-ci s’est avéré peu efficace pour la souche que nous connaissons ici et le vaccin n’est donc plus disponible. Si votre chat a déjà reçu ce vaccin, il pourrait tester positif au virus puisque le test détecte les anticorps contenus dans le vaccin.

Est-ce qu’il y a un traitement pour le FIV?

Non, il n’existe aucun traitement pour ce virus. Il restera pour toujours dans le système du chat infecté. La seule chose qu’un propriétaire de chat peut faire est de traiter les infections secondaires au virus et offrir des traitements de support. Un examen annuel est nécessaire pour tous les chats, mais d’autant plus important pour les chats porteurs du FIV. Une bonne hygiène dentaire est aussi de mise afin d’éviter ou de retarder les problèmes de gingivite.

 

Sources :
1- https://www.veterinairesaucanada.net/documents/virus-de-immunodeficience-feline-fiv
2- https://www.royalcanin.com/ca/fr_ca/cats/kitten/cat-immunodeficiency-virus