À la mémoire de Sky

09/04/2012 – 21/02/2018

Sa prise en charge

Nous ne connaissons rien du passé de Sky, notre beau garçon ayant été apporté à la SPA des Cantons après qu’un habitant d’une municipalité voisine l’ait trouvé errant sur son terrain au tout début du mois d’avril 2017.

Étant préoccupée par sa santé, la SPA avait alors décidé de le faire évaluer par leur vétérinaire. En effet, dès son arrivée, les employés avaient immédiatement remarqué que quelque chose n’allait pas : Sky avait un ventre énorme, sa colonne vertébrale était saillante et ses fesses extrêmement enflées. Ne pouvant pas payer afin d’investiguer sur sa condition et encore moins pour éventuellement le faire traiter, ils ont donc pris la décision de contacter un super organisme, Pound Paws. Leur mission étant notamment de relocaliser des animaux (sur le moment à faible potentiel d’adoption pour diverses raisons) vers d’autres organismes préapprouvés, ils nous ont immédiatement contactés.

En quelques minutes, nous acceptions leur demande de transfert et son transport s’organisait vers notre organisme !

28450447_10215397995521902_1493425901_n

Le diagnostic

Avant même son arrivée au centre d’urgence, tout était organisé : comme il était suspecté que Sky avait du liquide dans son abdomen, son cas était urgent. Il était donc attendu au département de médecine interne pour subir un examen et une prise de sang en vue d’être sédationné pour une échographie pendant laquelle des prélèvements du liquide dans son abdomen devaient être effectués.

Tout s’est passé comme prévu à une exception près. Nous nous attendions à recevoir un chien mourant et malgré toutes ses conditions, Sky débordait d’énergie et d’enthousiasme ce qui était pour le moins… Très étonnant. Les vétérinaires n’y comprenaient rien et nous non plus!

28381847_10215397995641905_22515274_n

Pendant l’échographie, des prélèvements additionnels ont été faits, car un mot revenait tout de même très souvent sur les lèvres de vétérinaires. Aussi bien sur celles des urgentologues que sur celles des spécialistes en médecine interne : cancer; ou plus spécifiquement « lymphome ». Quasi tous les symptômes concordaient : importante perte de poids et liquide dans l’abdomen notamment. Nous en étions extrêmement attristés…

Des prélèvements de différents organes ont donc été faits et envoyés au laboratoire d’histopathologie pour analyse afin d’en avoir le cœur net… mais les cytologies n’ont finalement rien pu révéler: le pathologiste ne pouvant rien affirmer ni infirmer avec certitude.

Le comité administratif a alors décidé de se concerter et nous avons finalement pris la décision de consulter LE spécialiste en la matière, un oncologue. Il fallait que nous soyons assurés de sa condition.

C’est ainsi que quelques jours plus tard, Sky se rendait à son rdv au CVL pour rencontrer ce docteur spécialisé.

Là encore, il est ressorti de la consultation que Sky était fort probablement atteint d’un lymphome émergent. Un cancer fulgurant qui ne devait lui laisser que quelques semaines à vivre… Seul le temps devait nous le confirmer et c’est donc avec ce triste diagnostic que nous sommes réparti.

Tous les efforts nécessaires ont alors été mis en place afin de lui offrir une belle fin de vie… Mais Sky en avait décidé autrement! D’une maladie qui devait avoir raison de lui en environ 1 mois, il en est ressorti au bout de 3 toujours aussi en forme… Mais avec le même gros ventre ! Tout le monde était stupéfait!

À nouveau, de l’espoir

Nous sommes donc retournés voir l’oncologue avec au bout de notre laisse, un Sky bien vivant !

Cette fois-ci, le vétérinaire nous a avoué qu’à ce stade, elle ne pensait pas que nous étions au bon service et elle nous a donc à nouveau référé au département de médecine interne.

Nous avons alors tout recommencé depuis le début… Échographie sous sédation, prise de sang et prélèvements. Il a été noté, comme lors de la première échographie, que son foie était légèrement plus gros que la normale. Des kystes étaient également toujours présents sur sa prostate qui elle aussi était légèrement plus grosse que la normale (on appelle ça une hyperplasie).

Pour ce qui était de ses fesses extrêmement enflées, une hernie périnéale bilatérale avait été écartée lors de ses premiers examens (nous avions été avisés qu’il s’agissait d’un problème hormonal dû au fait qu’il n’était pas castré), mais a finalement fini par être confirmée lors du rendez-vous, Sky démontrant un inconfort lors de la défécation…

Également, une bosse avait été notée proche de l’une de ses mamelles. Elle a été sujet, elle aussi, à une cytologie et les résultats sont revenus négatifs pour le cancer. Il a donc été déterminé qu’il s’agissait plus probablement d’un kyste.

Pour finir, du liquide était toujours présent dans son abdomen… Mais en un peu moins grosse quantité cette fois.

Une fois de plus, les nombreux prélèvements faits sur différents organes n’ont pu confirmer que Sky était atteint d’un cancer.

Dre Quesnel, spécialiste en médecine interne au CVRS a alors apporté un diagnostic assez probable sur la table : une lymphangiectasie. Une maladie auto-immune traitable affectant les vaisseaux lymphatiques de la paroi intestinale causant le genre de symptômes observés chez Sky.

28449597_10215397995601904_1819675326_n

Le seul moyen de confirmer si Sky en était atteint était de commencer le traitement médical, une grosse dose d’immunosuppresseurs et de voir si la quantité de liquide dans son abdomen diminuait.

Pour le reste rien ne pouvait être fait dans l’immédiat. Les hernies et le kyste nécessitant une intervention chirurgicale nous devions attendre. En effet, les médicaments pris par Sky diminuant son système immunitaire, il ne pouvait pas subir de chirurgie dans l’immédiat. Il fallait donc attendre que son traitement soit fini pour s’occuper de ces problématiques. Toutes les précautions ont cependant été prises afin de garder Sky confortable.

Traitement

28458977_10215397995681906_1573851916_n

C’est ainsi que Sky a commencé son traitement. Nous avions vraiment hâte au prochain rendez-vous afin de savoir s’il fonctionnait!

Un mois plus tard, sa rencontre de suivi avait donc lieu. De nouveau, notre adorable garçon a subi une échographie et une prise de sang… Et quelle super bonne nouvelle nous avons appris : Sky répondait excellemment au traitement !! Nous avons donc été avisés de le continuer tout en diminuant très graduellement la dose afin de l’en sevrer.

C’est ainsi que 3 mois plus tard, début janvier 2018, nous apprenions qu’il lui restait seulement 1 mois de traitement et que tout ça serait enfin derrière lui. Il ne nous restait donc plus qu’à organiser sa chirurgie!

Une peur bleue

À peine 24h après son dernier suivi, Sky étant peut-être un peu nostalgique d’apprendre qu’il ne lui restait que quelques suivis au CVRS, il a alors décidé de trouver une manière originale d’y retourner.

Sa petite bosse, soi-disant un kyste, s’étant mise à enfler démesurément en moins de 24h. Elle faisait plus de 2 fois la taille qu’elle avait la veille lors de son suivi ! Immédiatement, le mot cancer a refait surface, un mastocytome présentant le même genre de symptôme que ce que Sky démontrait.

Après un examen aux urgences, son kyste c’est finalement avéré être… Un kyste! Mais très infecté! Nous n’avons jamais su ce qui avait pu causer ça, mais 2 semaines d’antibiotiques plus tard et cette histoire était loin derrière. Quelle peur bleue il a faite à sa famille et aux membres de notre équipe !

28459497_10215397995481901_505025640_n

Urgence

Mercredi 21 février. Une journée qui devait être comme les autres. La publication annonçant la collecte de fonds afin d’amasser le montant nécessaire à la grosse chirurgie de Sky était programmé pour le lendemain. Nous avions tous hâte de pouvoir lui offrir ce dernier traitement!

Mais il en a été autrement. Assez tôt le matin, nous avons été contactés par la famille de notre beau garçon. Ils s’inquiétaient énormément. En se réveillant le matin, ils l’avaient retrouvé abattu et ayant de la difficulté à se tenir sur ses pattes. Il avait vomi à plusieurs endroits dans la maison, refusait de manger et démontrait un gros inconfort lorsqu’il tentait d’uriner et/ou déféquer. Notre Sky, jusqu’ici si enthousiasme, n’était plus lui-même.

De toute urgence, il a donc été amené par son papa au CVRS.

Nous étions loin de nous douter de l’issu du rendez-vous… En quelques minutes, la vie de notre battant prenait une tournure bien sombre.

De nouveau du liquide était présent dans son abdomen. Il a donc été envoyé en échographie et le liquide dans son abdomen a été prélevé… Et c’est là que tout a basculé.

Nous avons appris qu’il était en abdomen sceptique. Du pus était donc présent dans toute sa cavité abdominale… La cause ? Un abcès s’était formé sur sa prostate et avait rupturé, laissant son liquide rempli de bactéries se répandre dans l’abdomen de Sky…

La seule option pour lui à ce moment-là était la chirurgie. Il fallait tout d’abord réussir à le stabiliser avant de l’endormir afin de lui laver l’abdomen au grand complet et installer un drain. Le coût de l’intervention ? Au minimum 7000$. Les chances que cela fonctionne ? Plutôt minces.

Nous devions prendre une décision, et rapidement…

28418029_10215397995401899_1266922750_o

Un « au revoir »

Après discussion avec plusieurs vétérinaires du CVRS et avec son papa d’accueil, c’est le cœur très lourd que nous avons pris la triste décision de le laisser partir…

Sky n’était plus lui-même et il souffrait énormément. Nous ne voulions pas tenter de le faire passer au travers d’une si grosse chirurgie avec si peu de chances qu’il s’en sorte. Il ne méritait pas toute cette souffrance.

C’est donc complètement abasourdi que son papa est parti chercher sa conjointe et ses enfants afin d’accompagner Sky dans son dernier voyage.

Sky est parti très paisiblement entouré de ceux qui l’aimaient le plus au monde. Ceux qui avaient tant rêvé au jour où ils pourraient apposer leur signature sur son contrat d’adoption. Ceux qui l’avaient toujours désiré, depuis sa première apparition sur notre page.

Sky restera à jamais dans le cœur de tous ceux qui l’ont connu. Il était un battant qui aimait la vie. Tout ce qui croisait son chemin pouvait voir en lui la force qui l’animait. C’était un chien aimant que tout le monde aimait.

On t’aime Sky et on ne t’oubliera jamais.

sky-neige

Le petit mot de sa famille

À toi mon beau Sky,

Tu as été voulu depuis la première fois où on a vu ta photo apparaître sur la page des Aristopattes.

Sans même le savoir, Papa et moi, on t’avait aperçu chacun de notre côté et le soir nous nous sommes montré ta grosse face en disant : Regarde ! On pourrait être sa famille.

Malheureusement pour nous, tu avais à ce moment déjà trouvé une famille.

Quelques mois plus tard, ta grosse face est réapparue sur la page des Aristopattes, disant que tu te cherchais à nouveau une nouvelle famille pour la vie. On n’a pas hésité une seconde. Ton Papa a écrit aux Aristopattes et le 29 août 2017 tu entrais dans ta nouvelle maison. Je disais à ton Papa que tu étais son cadeau d’anniversaire puisque tu es arrivé le jour de son anniversaire!

Les enfants t’ont tout de suite adopté.

Nous t’aimions déjà avant même que tu arrives dans nos vies. Je me rappelle avoir vu l’angoisse dans ton regard, l’incertitude d’une nouvelle demeure, de nouvelles personnes que tu ne connaissais pas du tout.

Les semaines ont passées et on t’as vu changer. Apprendre à nous faire confiance, apprendre à nous aimer, apprendre à venir nous voir par toi-même. Je me rappelle avoir dit à ton Papa: il nous aime maintenant !!

Les semaines et les mois ont continués à passer! Concernant ta santé on avait de bonnes nouvelles!

De gros espoirs qui nous disaient que suite à une grosse opération tes soucis seraient derrière toi. Que tu pourrais finir tranquillement tes jours avec nous.

Le matin du 21 février, tout a basculé, plus rien n’allait. Papa est parti d’urgence au CVRS avec toi alors que je restais à la maison avec ta petite sœur adoptive et les enfants.
J’ai été prise d’angoisse tout l’après-midi puisqu’on attendait des nouvelles des vétérinaires.

Trois heures plus tard, la présidente des Aristopattes a contacté Papa… Et tout s’est effondré, tout était fini…
Ton Papa m’a appelé et je sentais qu’il avait pleuré, il m’a expliqué ce qui se passait dans ton petit corps… que les vétérinaires te gardaient en vie le temps que l’on puisse venir te rejoindre.

Tu n’es pas parti seul mon chien, tu étais entouré de ta famille, entourée d’Amour, de tout l’amour que l’on te portait.

Tu nous as quitté paisiblement et comme je t’ai chuchoté à l’oreille : Je t’aime, tout va bien aller et nous allons te ramener à la maison.

Tu nous as quitté le 21-02-2018 à 18h30. Depuis, la maison est vide et il y a une peine qui se fait ressentir.

Le seul soulagement que l’on ressente c’est pour toi, toi qui ne souffrira plus jamais. Tu es libre maintenant.

Pour nous, tu brilles maintenant dans le ciel mon beau Sky, au côté de la lune comme dit si bien notre petite Charly.

Nous t’aimons et t’aimerons toujours mon gros.

28383739_10215397995561903_1122411343_n

 

Sa condition expliquée par la Dr De Arburn Parent

28450123_10215397995361898_653603433_n

« Sky avait une hernie périnéale bilatérale qui devait être opérée. La hernie périnéale atteint presque exclusivement les chiens mâles âgés qui ne sont pas castrés (intacts). Cette condition s’explique par une faiblesse suivie d’une séparation des muscles du diaphragme pelvien. Les facteurs de risque incluent un débalancement hormonal et un élargissement de la prostate. Les chiens intacts âgés sécréteraient trop d’estrogène, ce qui entraînerait une relaxation des muscles du diaphragme pelvien. La littérature vétérinaire montre que les chiens intacts ont 2,7 fois plus de chance d’avoir une récurrence suite à la correction chirurgicale de la hernie périnéale comparativement aux chiens castrés. Sky aurait donc été castré au moment de sa chirurgie.

Les chiens intacts sont aussi prédisposés à faire de l’hyperplasie prostatique bénigne. Les chiens sont la seule espèce connue, à part l’homme, chez qui cette condition survient avec l’âge. La stimulation hormonale entraîne un élargissement progressif de la prostate plus le chien vieilli. Le suivi de population de chiens dans le temps à permis d’établir que 50% des chiens de plus de 5 ans et que 70% des chiens de 8 à 9 ans étaient atteints de l’hyperplasie prostatique bénigne. Les chiens atteints d’hyperplasie prostatique bénigne peuvent être asymptomatiques ou avoir des signes cliniques, comme de la difficulté à faire des selles à cause de la compression de la prostate élargie sur le colon.

La prostate peut être colonisée par des bactéries qui proviennent soit du système urinaire, soit du sang. L’hyperplasie prostatique bénigne prédisposerait à l’inflammation de la prostate et au développement de kystes ou d’abcès prostatiques, puisque ces conditions surviennent rarement chez les chiens castrés.

C’est ce qui est arrivé chez Sky. Un de ses abcès prostatiques s’est rompu et le liquide qu’il contenait s’est déversé dans son abdomen. Du jour au lendemain, Sky n’allait pas bien, il était abattu et déshydraté parce qu’il a développé une péritonite septique, une infection de sa cavité abdominale.

Le traitement de cette condition est chirurgical, il faut ouvrir l’abdomen, trouver l’abcès, laver l’abdomen et mettre un drain actif qui va enlever les sécrétions qui vont être produites à cause de l’infection et de l’inflammation. Le pronostic pour les chirurgies de péritonite septique est réservé, Sky avait autant de chance de survivre à sa chirurgie que d’en mourir. »

Remerciements

Nous tenions à remercier tout ceux qui de près ou de loin ont contribué à mettre Sky sur le chemin de notre organisme.

Un énorme merci à toutes les personnes qui ont offert de leur temps et de leur argent afin de lui venir en aide, voyant toujours en lui de l’espoir. Ceux qui n’ont jamais baissé les bras face à sa situation et ceux qui ont toujours cru en lui.

À tous les vétérinaires, techniciens et aides-techniciens qui ont été si gentils avec lui et qui ont travaillé si fort pour lui offrir les soins dont il avait besoin.

Pour finir, nous souhaitons remercier ses deux premières familles d’accueil pour avoir contribué à ce sauvetage. Mais surtout, nous voulions remercier du fonds du cœur sa dernière famille d’accueil, celle qui devait un jour devenir sa famille pour la vie. Vanessa, Jessy et leurs deux enfants qui l’ont longtemps espéré et qui, une fois dans leur famille, ont traité Sky en prince. Ils lui ont tout donné, se sont battus avec lui dans chacune de ses batailles tout en lui apportant l’amour et le soutien dont il avait besoin. Nous n’aurions jamais pu espérer de meilleure famille pour lui. Tu leur manqueras à tous. Tu nous manqueras à tous. Soit heureux là-haut, et veille sur nous beau garçon.

28418505_10215397995841910_1587889266_o